PALINUM-Data

Numérisation 3D et base de données des fragments des grottes de Bernard Palissy

Session AAP :

AAP 2023-9

Responsabilité scientifique :

  • Françoise Barbe
  • Delphine Carrangeot
  • Davide Gherdevich
  • Pauline Lemaigre-Gaffier
  • Aurélie Gerbier
  • David Giovanacci
  • Federico Nurra

Partenariat :

  • Musée de la Renaissance

Financement :

  • DIM PAMIR
  • Musée du Louvre
  • Musée de la Renaissance
  • UVSQ
  • Ministère de la Culture
  • INHA

ID projet : IDF-DIM-PAMIR-2023-9-004

Descriptif :

Le musée national de la Renaissance au château d’Écouen conserve plusieurs milliers de fragments archéologiques de terre cuite et de plâtre provenant de l’atelier parisien du célèbre céramiste de la Renaissance Bernard Palissy (1510-1590), fouillé dans les années 1980. Installé au jardin des Tuileries à partir de 1565, il travaille à la création d’une grotte artificielle pour Catherine de Médicis, après avoir œuvré à un premier projet pour le connétable Anne de Montmorency. L’innovation majeure de ces architectures réside d’une part dans le matériau employé, la terre cuite glaçurée, d’autre part dans son répertoire dit de “rustiques figulines”, mêlant les représentations naturalistes d’animaux, de végétaux et de minéraux moulés sur nature. La recherche historique et matérielle sur ces grottes est freinée par plusieurs obstacles : des sources parcellaires, des matériaux hétérogènes et des typologies décoratives variées. La taille et le poids de certains éléments complexifient en outre les manipulations. Si les plus beaux artefacts de ce fonds sont aujourd’hui bien connus, la très grande majorité des fragments, du fait de leur nombre et de leur état de conservation, n’est pas exposée au public ni présentée dans une base de données, ce qui rend leur étude difficilement exploitable par les chercheurs.
Pour pallier ces difficultés et proposer des données librement accessibles, l’objectif du projet PALINUM-Data est de procéder à la numérisation 3D d’une sélection de fragments, représentative des divers éléments constitutifs des grottes. Les données acquises seront mises à disposition de la communauté scientifique par le biais d’un site web sémantique consultable en ligne et hébergé par les serveurs d’Huma-Num. Une fois l’équipement achevé, nous envisageons qu’il soit utilisé et complété dans le cadre d’un projet PALINUM-Hypothèses, consacré à la réflexion sur des hypothèses de restitution des grottes, pour lequel le DIM PAMIR et la Fondation des sciences du patrimoine seront sollicités.